Partir de rien si ce n'est d'une paire d'aiguilles et d'une pelote de laine pour arriver à un vêtement portable... c'était l'un des défis de la rentrée. (Avec faire les courses de la rentrée sans partir en vrille, couvrir les bouquins sans me faire seppuku, affronter la horde de parents d'élèves, gérer les angoisses de troll 1er sans finir avec une camisole de force...la rentrée quoi.)

Après moultes tergiversations, calculs, et prises de têtes, après m'être moi-même qualifiée à quelques reprises de moule anencéphale, je suis venue à bout de la bête, sans effusions de sang. Et je suis plutôt contente. Du gilet, pas des photos. Enfin de LA photo. Parce que parfois l'univers complote pour te faire la misère. Et il y arrive très bien l'enfl***. Du coup vous n'aurez pas le bonheur de vous extasier sur mes magnifiques bordures...

gilet Léa

Gilet long tricoté en top-down,taille approximativement 7 ans, sans couture aucune (yeeeeeeeepaaa!!!) bordure point de riz, emmenchures raglan. Tricoté en Phildar partner 6.

Mouflette l'aime d'amour, l'homme applaudit, victoire.