Ou pourquoi il vaut mieux s'abstenir de tricoter en pleine épidémie de grippe!

C'est cernée par les zombies fiévreux, râlants, et moi même assez moyennement en forme (doux euphémisme) que j'ai attaqué ce gilet, dont le motif "cloqué" dixit Phildar, m'avait tapé dans l'oeil. Heureux hasard, il me restait 2 pelotes de fil Barbara de Jenny, et mes mains se trouvaient être les seules parties de mon corps à être encore capables de bouger sans me faire couiner façon basket neuve sur lino.

modele phildar

C'était surestimer les capacités de mon cerveau en pleine ébullition microbienne à suivre un diagramme... mais bon, au début, même s'il me paraissait un peu bizarre ce point, jonglant entre mouchoirs, anti pyrétiques pédiatriques, homme agonisant, je n'ai pas cherché plus loin, et me suis dit qu'il prendrait forme au blocage...

Erreur, enfer et putréfaction, les cloques sont devenues des pustules! Oô

Avec le recul, je me dis que j'aurais dû me méfier en lisant les explications: (si ça ce n'était pas pas un signe de galère imminente... )

phil

Bref, le motif du dos ne ressemble à rien, mais je n'avais VRAIMENT pas le courage de tout refaire (Têtue, certe, maso moyen ), et j'ai donc continué façon marche ou crève.

La fièvre et la migraine diminuant, j'ai fini par comprendre comment fonctionnait ce maudit point!

gilet dos

 

léa gilet

 

Gilet long Phildar, taille 4 ans.(!)

 

 

Au final, Léa l'ADORE son gilet. Elle ne le quitte plus, m'en a commandé un second, en rose bien sûr, et je soupçonne son instit d'avoir envie de me demander de lui tricoter le même (heuuuuuuuu... nan, sorry.)